La cuisine très élaborée, comme son bar en terre d’argile de Vallauris qui est la spécialité depuis 1997 (il est numéroté), suit le fil des saisons et des arrivages des meilleurs produits du marché. Ajoutez à cela une remarquable carte des vins et un service compétent, vous obtiendrez une image assez précise du Foch et les plaisirs qui vous y attendent.

La création du FOCH

Le 1er avril 1997, Corinne et Jacky Louazé créent « Le Foch », lui se met tout naturellement en cuisine, elle, dirige la salle et gère la cave.
Une année plus tard, Gault & Millau récompense Jacky Louazé de la distinction “Grand de demain” pour la région Champagne-Ardenne.
En 2001, ils relookent complètement le restaurant.
En 2003, l’étoile brille au dessus du Foch, récompensant le travail de toute une équipe.

Jacky Louazé aime la rigueur et la continuité dans le travail.

Discret, efficace et sans chichis, Jacky Louazé n’a pas le caractère du « beau parleur » ni le profil du grand communiquant. Derrière son visage de poupon souriant, se cache un perfectionniste, un homme qui ne vise qu’une chose : cuisiner pour faire plaisir à ses clients. Entouré d’une brigade réglée comme du papier à musique, Jacky est heureux dans sa cuisine, ne la quittant que pour rendre visite à ses copains producteurs.

Dédié au client

Le Foch accueille une clientèle d’affaires et de loisirs, française et étrangère, d’habitués souvent, qui apprécie le confort classique de l’établissement, l’accueil et l’attention particulière apportée à chaque convive, et bien sûr la cuisine raffinée et généreuse.

La cuisine

Si Jacky Louazé aime travailler le poisson, les crustacés et les coquillages, il affiche aussi clairement son goût pour les produits du terroir comme en témoignent son excellent marbré de foie gras de canard servi avec un macaron aux épices et une poire au vin, sa canette de Challans accompagnée d’une purée de panais, navet acidulé et moutarde au moût de raisin de chez Clovis.